Le célèbre magazine National Geographic reconnaît les Asturies comme le secret le mieux gardé d’Espagne.

En pensant à proposer un itinéraire global de nouveaux lieux à découvrir et de nouvelles expériences à vivre cette année, les 25 destins choisis sont organisés en catégories, dont les Asturies apparaissent dans la Culture.

Enconre une fois, les Asturies volent le coeur d’un voyageur, cette fois-ci l’Américain Bruce Schoenfeld qui, après avoir passé un certain temps ici, a voulu rester.

Selon son article, il avait envie d’entrer dans une propre terre, en ses paroles, juste après avoir traversé le « Negrón » (le long, long tunel qui sépare les Asturies du reste de la péninsule), et il était étonné de la grande différence entre les paysages.

Il souligne les deux villes principales. Oviedo en tant que ville conservatrice, éduquée et propriétaire de certaines des meilleures constructions préromaines du monde. Gijón est décrite d’une manière très différente, comme une ville active, ouverte sur la mer et ses nouvelles idées.

Il ne reste pas dans les grandes villes. Bruce Schoenfeld recherche les endroits moins connus des touristes, des villes comme Ribadesella, Cangas de Onís ou les Pics d’Europe. Dans chacun d’eux, il a trouvé une beauté coupable d’avoir volé son coeur.

Le journaliste nous raconte l’histoire de José Antelo, dans laquelle il lui raconte ses visites dans les Asturies pour profiter de la bonne nourriture, et il l’utilise pour découvir la gastronomie asturienne tout en l’utilisant comme fil conducteur à travers notre province.

Notre village, Llanes, apparaît dans l’article étant une ville médiévale comme l’une des meilleures destinations estivales des Asturies.

 

 

 

Leave a Reply